Petit humain marche vers le sommet


Petit humain marche vers le sommet. Il marche dans le blanc et puis encore dans le blanc. Dans le blanc du grand blanc. Il avance d’un pas d’une rare assurance. Comme s’il savait tout. Mais en fait parce qu’il sait qu’il ne sait rien. Il devra passer la portée de musique de trois lignes parce que les deux autres se sont englouties dans le blanc. Ou alors elles n’ont jamais existé. Il deviendra de plus en plus petit. Ou alors c’est le blanc qui ne cesse de grandir. Il devra demander son chemin aussi. Je marche vers le sommet. Mais où est le sommet? Il est là-haut. Tu évites le grand trou sur ta droite et tu continues. Tu continues encore pendant longtemps. Le temps n’appartient à personne. Le montagne était là bien avant toi et elle te survivra de tellement d’années que ta vie ne suffira pas à les compter. Mais marches. Marches vers le sommet. Vas, atteints le sommet, vois et reviens. Et puis repars pour d’autres sommets.

About Arret Facultatif

https://arretfacultatif.wordpress.com Deze blog is geschreven in twee talen (nederlands-français), door twee opmerkelijke vriendinnen. Wij vertalen elkaar niet, noch corrigeren elkaar, maar vormen samen een complementariteit in woord en beeld. Wij willen graag met onze handen laten geboren worden daar waar u kan van genieten, onder welke vorm dan ook. Poëzie en kleine stukjes uit het leven, maar ook volsagen verzonnen verhalen, hier vindt u het allemaal!
This entry was posted in Photo and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s