Quelque chose qui se rapproche de l’éternité

P1060553
Certains d’entre nous souhaitent laisser une trace notoire pour les générations à venir: une manière de ne pas mourir vraiment une fois le moment venu. Le squelette de dinosaure ici représenté est celui d’un iguanodon de Bernissart. Il date de 125 millions d’années. 125000000… Je ne parviens pas à vraiment imaginer ce que sont 125 millions d’années du haut de mes quelques dizaines de printemps. Notre désir d’immortalité… Notre peur d’être oublié… Cela ne pèse vraiment pas lourd lorsqu’on regarde dans le rétroviseur de la vie de la terre, dans le rétroviseur de l’évolution de la vie. Pas lourd du tout; du niveau de l’insignifiance. Il faut vivre aujourd’hui pour aujourd’hui et peut-être demain mais pas pour les cents ou milles ans après notre mort. C’est ce que je pense… aujourd’hui.

About Arret Facultatif

https://arretfacultatif.wordpress.com Deze blog is geschreven in twee talen (nederlands-français), door twee opmerkelijke vriendinnen. Wij vertalen elkaar niet, noch corrigeren elkaar, maar vormen samen een complementariteit in woord en beeld. Wij willen graag met onze handen laten geboren worden daar waar u kan van genieten, onder welke vorm dan ook. Poëzie en kleine stukjes uit het leven, maar ook volsagen verzonnen verhalen, hier vindt u het allemaal!
This entry was posted in Photo, Questionnement and tagged . Bookmark the permalink.

4 Responses to Quelque chose qui se rapproche de l’éternité

  1. Pingback: Quelque chose qui se rapproche de l’éternité | JOURNAL LE COMMUN'ART

  2. Le Photidien says:

    Oui, mieux vaut se concentrer sur une métaphysique à notre échelle. Sinon ça donne un peu le vertige.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s