Sortir (s’extraire) du fond du sol

P1230820(2)
Parce qu’un jour la neige recouvrirait tout uniformément, j’avais décidé d’attendre sa venue pour sortir enfin de la terre. Je ne sais plus comme je m’étais retrouvée dans une telle situation. Je me rappelle juste une chute très violente et puis un trou noir. Le trou noir n’était pas une perte de conscience parce que c’était la seule chose que je n’avais pas perdue. Le trou noir c’était ma position sous terre. Je n’avais pas osé remonter directement parce que cette chute avait eu des effets désastreux sur ma mémoire (si jamais j’en avais possédé une avant cet événement). Et puis l’idée de la neige m’était venue. Cette idée je l’avoue m’avait rendue un semblant de fierté, sentiment qui était en fait le cousin de l’espoir. Mais bon… à cause de ces histoires de mémoire, j’avais oublié qu’il ne neigeait jamais dans cette région du globe. J’avais attendu des siècles qui s’étaient transformés en millénaires parce que la peur de plus en plus grande et je ne savais pas à quoi m’accrocher d’autre… qu’à de la neige. Alors il m’avait fallut attendre l’aire glacière suivante et j’avais eu de la chance parce que j’avais pu attendre tant de temps sans mourir une seule fois.

La neige avait fini par venir. Pas une grande couche: l’uniformité n’y était même pas. Mais je n’avais plus de patience.

Neige = sortie!

J’ai commencé à m’extraire du fond du sol. Ce n’était pas facile mais rapidement presque tout mon corps s’était retrouvé à l’air libre. Mais pas la tête que j’avais perdue et les jambes qui demandaient encore un petit effort mais je devais reprendre mon souffle de cet oxygène qui m’étourdissait autant qu’il me nourrissait.

Alors je me suis souvenue de je ne sais où que j’aurais du sortir la première nuit après la chute parce que la nuit aussi recouvre tout uniformément. Mais je n’avais pas le temps pour les regrets. Je devais m’extraire complètement, continuer de retrouver ma tête et puis partir. Partir pour survivre. Et peut-être retrouver d’autres de mon espèce. Mon espèce avait-elle survécu?

About Arret Facultatif

https://arretfacultatif.wordpress.com Deze blog is geschreven in twee talen (nederlands-français), door twee opmerkelijke vriendinnen. Wij vertalen elkaar niet, noch corrigeren elkaar, maar vormen samen een complementariteit in woord en beeld. Wij willen graag met onze handen laten geboren worden daar waar u kan van genieten, onder welke vorm dan ook. Poëzie en kleine stukjes uit het leven, maar ook volsagen verzonnen verhalen, hier vindt u het allemaal!
This entry was posted in Photo, texte and tagged , . Bookmark the permalink.

10 Responses to Sortir (s’extraire) du fond du sol

  1. Harmony says:

    Et bien dis-donc,ta photo colle vraiment bien au titre de ton article! L’histoire est très bien écrite,cela relève de la science-fiction ou alors,je me suis carrément plantée.😉

  2. Bien vu, et sympa pour ce Noir & Blanc bien contrasté.

  3. Charly Jolie says:

    C’est l’arrivée de la neige qui t’a inspiré ça ?🙂
    En tout cas, c’est bien trouvé comme récit, et j’adore ton style !

  4. Céline says:

    Pendant que certains périssent sous la neige (avalanches) d’autres renaissent à la vie après une si grande attente……………. Magnifique texte que l’on ressent grâce à la photo, base de ton imagination…………..J’adore!!!!

    • Merci Céline!! J’espère que tes encouragements me pousseront à plus écrire🙂
      Oui: on entend jusqu’ici que beaucoup de skieurs trouvent la mort dans des avalanches dans tes montagnes et celles des voisins…
      Gros bisous (j’ai marché mes 20km du dimanche! j’espère que tu as/auras eu une belle journée de balade!)

  5. Hé bein mazette quelle imagination!🙂 Très jolie rendu entre le texte et la photo. Belle soirée à toi

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s