Il n’y a pas de mots

DSCN1441
Il n’y a pas de mots, mais il ne peut pas y avoir d’oubli…
Sur un trottoir devant une maison à Bruxelles, trois pavés qui glacent les sangs.

About Arret Facultatif

https://arretfacultatif.wordpress.com Deze blog is geschreven in twee talen (nederlands-français), door twee opmerkelijke vriendinnen. Wij vertalen elkaar niet, noch corrigeren elkaar, maar vormen samen een complementariteit in woord en beeld. Wij willen graag met onze handen laten geboren worden daar waar u kan van genieten, onder welke vorm dan ook. Poëzie en kleine stukjes uit het leven, maar ook volsagen verzonnen verhalen, hier vindt u het allemaal!
This entry was posted in Photo and tagged , , . Bookmark the permalink.

19 Responses to Il n’y a pas de mots

  1. irene tetaz says:

    Oui, un devoir de mémoire….merci

  2. Never ever we must forget this horror history….we should learn to live together on this earth.

  3. Nelson says:

    C’est la première fois que j’entends parler de ce genre de plaque commémorative au sol, c’est assez poignant comme effet

  4. Dommage qu’il y a encore et toujours des gens qui s’en essuient les pieds …!!!

  5. Trois pavés contre l’oubli…

  6. locadine33 says:

    Ne pas oublier en effet ………..

  7. Meho says:

    Dommage que même les plus concernés aient oubliés. Ce qui se passe en Israël pourrait être considéré comme pire que ce qui s’est passé dans l’Allemagne de la 2e guerre.

  8. vever02 says:

    Oui, il est important de ne pas oublier
    pour ne pas le revivre….

  9. Ces “pavés de mémoire” sont glaçants; il y en a à Berlin aussi

  10. suej says:

    Vraiment, il n’y a pas des mots…..

  11. Meho says:

    Est-ce que quelqu’un peu m’expliquer pourquoi ces trois personnes vous glacent autant alors qu’il y en a des millions qio ont eu le même sort?

    • Ces 3 personnes nous rappellent ces millions qui ont subit le même sort. On ne voit pas juste 3 personnes: on en voit des millions…

      • Meho says:

        Mais à quoi sert de se rappeler ces morts si on acceptent volontiers les millions d’autres?

      • Je me rappelle ces morts et aussi les autres du passé et aussi ceux du présent et aussi… ceux du futur… Je ne les acceptent pas, d’où vienne la folie de ces quelques uns qui entraînent d’autres dans leurs délires de pouvoir.
        Je me rappelle mais je ne crois pas au ‘plus jamais ça’.

  12. ermite-athee says:

    Ils ne faut pas oublier justement pour ne pas accepter les autres qu’on voit aujourd’hui …..Parfois , quelques pavés gravés suffisent pour éveiller la curiosité d’un enfant ; à nous de lui expliquer afin que les generations à venir ne vivent plus çà

  13. Reblogged this on Chris Breebaart Photography / What's (in) the picture? and commented:
    Just an incredibly strong image

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s