Toi, tu veilles

P1100546
Toi, tu veilles
Tu ne t’arrêtes jamais
Mais qui sait d’où
Vient l’ennemi
Et quand il viendra

Personne ne le sait
Et de toute façon
Sans doute tu ne le
Reconnaîtras même pas
(si tu ne le vois pas partout)

Alors laisse tomber

Parce que c’est à
Côté de ta vie que tu passes
Ton œil est sur le qui-vive
Et tout le reste est sur le qui-mort
Parce que si tu continues
Ainsi tu es déjà mort
De ne pas avoir vécu

Maintenant tu sais

Alors choisis

About Arret Facultatif

https://arretfacultatif.wordpress.com Deze blog is geschreven in twee talen (nederlands-français), door twee opmerkelijke vriendinnen. Wij vertalen elkaar niet, noch corrigeren elkaar, maar vormen samen een complementariteit in woord en beeld. Wij willen graag met onze handen laten geboren worden daar waar u kan van genieten, onder welke vorm dan ook. Poëzie en kleine stukjes uit het leven, maar ook volsagen verzonnen verhalen, hier vindt u het allemaal!
This entry was posted in Photo, texte. Bookmark the permalink.

6 Responses to Toi, tu veilles

  1. Een prachtig monstertje…

  2. Céline says:

    CARPE DIEM , c’est la seule façon de vivre pleinement je pense aussi……….même si je suis pas fan des punaises (mais en photo sans odeur, elle parait belle)

  3. orepuk says:

    Etre sur le qui-vive ce n’est pas vivre, et tu as raison, et pourtant chez certaints hommes c’est pareil, il meurent sans avoir vécue.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s