Immobiles


Il parle au trois autres
Le quatrième lui tourne le dos
Il n’écoute pas une parole
L’autre se prend pour le roi

Le sculpteur les a déposé là
Sûr de leur immobilité
Il les a figé dans l’absence de temps
Mais les oeuvres n’appartiennent à personne

Et les nuits sans lune
Ils se mettent en mouvement
Trois se rapprochent du roi
Le quatrième à des rêves plus grands

Les mouvements sont imperceptibles
Mais mes photos me le prouvent
Il y a cinq ans ce n’était pas comme cela
Leurs regards intenses les trahissent

Rien n’est immobile
Au regard du temps
Les corneilles en sont témoins
Dans 1000 ans, le quatrième sera loin.

About Arret Facultatif

https://arretfacultatif.wordpress.com Deze blog is geschreven in twee talen (nederlands-français), door twee opmerkelijke vriendinnen. Wij vertalen elkaar niet, noch corrigeren elkaar, maar vormen samen een complementariteit in woord en beeld. Wij willen graag met onze handen laten geboren worden daar waar u kan van genieten, onder welke vorm dan ook. Poëzie en kleine stukjes uit het leven, maar ook volsagen verzonnen verhalen, hier vindt u het allemaal!
This entry was posted in Photo, Proza and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s